L'engagement nationaliste de François Alfonsi remonte aux années 1970. En 1987, il est élu conseiller territorial à l'Assemblée de Corse (fonction qu'il occupe jusqu'en 1998). Il est maire d'Osani depuis 2002.
Lors des élections européennes de 2009 en France, il a été élu sur une liste d'Europe Écologie, alliée à la fédération Régions et peuples solidaires dont il est porte-parole. Membre du Parti de la nation corse, il est aussi codirecteur de l'hebdomadaire Arriti dont il assume la rubrique éditoriale chaque semaine.
François Alfonsi invité à l'émission "au Bar de l'Europe" pour y parler du sauvetage des langues menacées.
François Alfonsi invité à l'émission "Grand Ecran" sur LCP le 5 juin 2016 pour y débattre du sujet "La Corse, cactus de la république".
Mercredi 11 septembre à midi, les députés du Parlement européen, réunis en séance plénière à Strasbourg, ont voté, à une majorité écrasante (645 voix contre 26), le rapport de François Alfonsi sur les langues européennes menacées de disparition et la diversité linguistique au sein de l'Union européenne (UE). Ce rapport, qui confère aux langues régionales une valeur patrimoniale, incite les États membres à déployer tous leurs moyens d'actions pour sauver cette part menacée de leur patrimoine national et à en promouvoir l'usage.
Voici la liste des différents maires qui se sont succédés à la mairie d'Osani avant les deux mandats successifs de François Alfonsi. Celui doit d'ailleurs se représenter pour un troisième mandat pour les municipales de 2014 :

Paul Padovani, Bonaventure Ceccaldi, Lesueur Thierry, Dominique Colonna et actuellement François Alfonsi.

La lettre du maire pour l'année en cours se trouve ICI.
Un petit historique concernant notre mairie :
Le maire de la commune, François Alfonsi, a été député européen.
Le Conseil Municipal
Francois Alfonsi, maire d'Osani. Un député européen pour la Corse, deuxième élu de la liste du Sud Est de Europe Ecologie - Journal de FR3 Corse du 8 juin 2009.
Quelques informations sur la mairie et bien que le site soit dédié au village de Curzu, nous n'oublierons pas nos voisins d'Osani et de Ghjirulatu.